Conclusion

 

Comment aborder sereinement la question du clonage humain après les romans de science-fiction, comme nous pouvons le voir le voir dans le livre d’Aldous Huxley Le Meilleur des Mondes, après l’annonce d’une naissance par un dangereux illuminé guru d’une secte ou encore après la venue au monde sous les projecteurs suivie de l’euthanasie prématurée d’une brebis nommée Dolly ?

La Fiction a parfois pris le pas sur la réalité. Nous pouvons dire que cette confusion est réelle. Même si le clonage en général est pratiqué depuis longtemps sur des plantes ou sur des animaux avec plus ou moins de succès. Mais le clonage reproductif demeure encore mal maîtrisé, et quant il abouti c’est au prix de pathologies inexpliquées qui rendent la survie de la créature cloné très compromise.


Beaucoup de personnes fantasment sur un monde où l’homme serait immortel ou dans une société à l’intérieur de laquelle tous les hommes seraient blonds aux yeux bleus.

Le clonage nous séduit autant qu’il nous repousse !

Les Raëliens affirment avoir réussit à cloner un humain. Mais sans aucune preuve, ne s’agit-il pas là que d’un coup médiatique organisé par la secte. Si c’est le cas le premier clone humain n’a donc pas été créé. Le clone humain fait donc encore partie du monde de la science-fiction.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site