Application du clonage sur les différents êtres vivants

  Le clonage végétal ou la micropropagation in vitro

 

        Le clonage végétal, c’est la reproduction d’une plante fille identiquement génétique à la plante mère. Pour cloner un végétal, on prend des tissus de végétaux stériles et on les cultive dans un milieu artificiel et dans un environnement contrôlé. Cette technique est utilisée depuis des siècles par les horticulteurs et jardiniers. D’autres ne clonent pas leur plante comme cela, ils prennent une basse branche, ou bien une tige près du sol, ils la plient sans la détacher de la plante et l’enfouissent dans la terre, à quelques centimètres de la surface. En quelques jours, ou au plus quelques semaines, la partie enterrée de la tige a produit des racines. Ensuite il ne reste plus qu’à séparer la tige enfouit dans la terre de la plante principale.

 

 

Le clonage animal

 

          Pour cloner un animal, la méthode utilisée est celle du clonage reproductif. Le 25 février 1997, des généticiens écossais ont réussi à cloner la premiére brebis prénomé Dolly, obtenu par transfert nuclèaire. Cependant, la bredis Dolly n’est pas la seule a avoir était cloné, il y a eu aussi un singe, un cochon, un chat nommé « CC » (« Coppy Cat » ou « Carbon Copy ») ainsi que des vaches que les américains achètent dans les commerces. De plus, les virus, les bactéries et d’autres protozoaires (animaux unicellulaire) se multiplient et se reproduisent par cette méthode. En se divisant la bactérie « mère » crée des bactérie « filles » identique à la bactérie « mère »,donc une colonie de bactéries est constitué d’une pile de bactéries toutes semblables les unes aux autres. Ce mode de reproduction est appelé la multiplication végétative.

 

 

Le clonage humain

 

           Les techniques pour cloner un homme sont les mêmes que pour un animal. Il reste alors à introduire le noyau  d'une cellule, de la peau par exemple, dans un ovule énuclé et de déclencher le processus de division cellulaire, par décharge électrique (électrofusion). Après l'avoir introduit dans l'utérus d'une mère porteuse, neuf mois plus tard, on obtientiendrait un nouveau né clone du donneur de noyau.

            Aujourd'hui, le clonage humain est strictement interdit par tous les pays ayant légiférés sur le clonage. Il faut dire que les états du pacifiques, par exemple, n'ont pas de législation, et donc le clonage n'y est théoriquement pas interdit.

Ofiiciellement aucun homme n'aurait été cloné. La secte Raëlienne dit avoir cloner un humain mais il n'y a aucune preuve de cette affirmation.

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site