Créer un site gratuitement Close

Définition

                 Par principe, le clonage est une méthode de multiplication cellulaire in vitro par  reproduction asexuée aboutissant à la formation d’un être génétiquement identique (c’est-à-dire qui ont le même ADN) autrement dit un clone (du grecque ancien « klôn »). Depuis tout temps, la nature utilise le clonage comme méthode de reproduction de nombreux végétaux et aussi chez certains animaux invertébrés, cela est appelé la reproduction asexuée des végétaux.

Il existe deux types de clonages :

-         Le clonage thérapeutique consistant à reconstituer des fonctions d’un organisme abîmé ou détruit en clonant des cellules embryonnaires. Ce clonage peut être fait seulement grâce à la technique de transfert de noyau à partir d’une cellule adulte qui sera expliquée en détail dans la seconde partie. 

-         Le clonage reproductif consiste à créer un individu ayant le même matériel génétique qu’un individu existant, donc à créer un clone.

Pour ces deux types de clonage, les scientifiques sont obligés de faire une fécondation in vitro. La fécondation « in vitro » (hors de l’organisme c’est-à-dire en laboratoire), revient à prélever un ovocyte et a le déposé dans un milieu de culture apte à la fécondation maintenu a 37° C, puis on insère les spermatozoïdes dans le même milieu pour que l’ovocyte soit fécondé.

La reproduction sexuée permet quelques fois d’établir des clones dans le cas de vrais jumeaux.

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site